Agriculture D.png
L'agriculture_De grandes innovationsLes éditions biscornus
00:00 / 09:50

DE GRANDES INNOVATIONS

L'AGRICULTURE

Les rayons du soleil réchauffent les joues de l’enfant qui déguste sa limonade fraîche dans le jardin. La chaleur l’enveloppe de bien-être. À ses pieds Mukwa ronfle paisiblement. Vicky observe sa Mamidouce faire des semis dans le potager. Il remarque toute l’attention qu’elle accorde à sa tâche lorsqu’elle dépose méticuleusement les graines au coeur de la terre. Soigneuse, elle prend tout son temps.

Lorsqu’elle disparaît derrière le cabanon du jardin, la curiosité l’emporte sur son repas. Il délaisse son compagnon poilu et sa limonade pour rejoindre la vieille dame. Comme tu le sais, dans notre famille, le potager est une tradition. Mais savais-tu que ça fait des millénaires que les humains cultivent la terre? L’enfant ouvre grand les yeux. Des millénaires…

pexels-neale-lasalle-631477.jpg

Mon enfant, je vais te raconter une histoire…

L’histoire de la cueillette de plantes sauvages utilisées pour s’alimenter est très ancienne. De tout temps, l’humain se nourrissait en chassant des proies et en cueillant ce qu’il trouvait autour de lui.

 

On disait de nos ancêtres qu’ils étaient des chasseurs-cueilleurs. Ils ont rapidement appris à apprêter les plantes que la nature leur offrait pour les cuisiner.

 

Au Proche-Orient, des archéologues ont retrouvé une meule qui prouve que des grains de plantes sauvages ont été broyés pour en faire de la farine il y a de cela au moins 23 000 ans.

Agriculture F.png

L’agriculture représente un pas de plus vers la sécurité alimentaire : en apprenant à semer et à récolter, l’humain a compris comment contrôler davantage ce que la nature lui offrait et à rendre les provisions de nourriture plus prévisibles. L’histoire de l’agriculture aurait débuté il y a au moins 10 000 ans.

pexels-quang-nguyen-vinh-2131650.jpg

Elle serait apparue, à peu près en même temps, dans différentes parties du monde éloignées les unes des autres. Certaines informations laissent croire que des cultures asiatiques pourrait même remonter jusqu’à 15 000 ans.

Un des berceaux célèbre de l’agriculture est la région du «croissant fertile». Elle porte bien son nom cette région, n’est-ce pas? Un croissant fertile… D’ailleurs, comme pour pouvoir faire des  croissants, on y cultivait surtout des céréales telles que le blé et l’orge, en plus des légumineuses comme les pois chiches et les lentilles. En Amérique, c’étaient le millet, le maïs, les courges et les piments. Puis en Chine, il y avait aussi la culture du soya et du riz.

pexels-monika-baumgartner-759606.jpg

La vieille conteuse arrose les récentes semences du potager. L’enfant, tout content de pouvoir participer au succès des récoltes, se saisit du deuxième arrosoir et irrigue les cultures avec elle. Il se balade fièrement dans les petites allées et saute joyeusement dans les flaques d’eau qu’il a créées sur son passage.

 

La grand-mère sourit face à ce spectacle enthousiaste. Elle se souvient du temps passé avec sa mère à travailler la terre, ensemble dans cette même parcelle. Elle essuie ses mains terreuses sur son tablier avant de reprendre le récit.

pexels-quang-nguyen-vinh-2131650.jpg

Des archéologues ont souligné l’important rôle des femmes dans le passage de la cueillette vers l’agriculture. En observant la nature, les premières cueilleuses ont remarqué que des plantes poussaient lorsque des graines tombaient au sol après avoir été portées par le vent ou par des oiseaux. Par la suite, elles ont pu expérimenter elles-mêmes différentes stratégies de plantation.

 

Cette façon de faire par l’observation des conséquences d’une expérimentation, on l’appelle aujourd’hui la recherche empirique. Comme à l’école, lorsque vous avez testé l’effet de l’ensoleillement sur la croissance de graines de fèves avec tes copains.

Agriculture G LOW.png
Agriculture G LOW.png

Tu vois, je choisis les variétés de plantes que je fais pousser en fonction de notre climat et je défini leur emplacement dans notre potager en fonction de leurs besoins. L’ensoleillement, le type de terre, l’humidité… J’essaie aussi de placer les meilleurs compagnons ensemble.

 

Connais-tu les trois sœurs? Les trois sœurs sont la courge, le haricot et le maïs. Différents peuples autochtones d’Amérique du Nord et du Sud nous ont appris à les faire pousser ensemble. En plus d’être d’excellentes compagnes, les trois sœurs sont pleines de vitamines! Vicky pense à la limonade qui l’attend sur la table et court la chercher. Tout en continuant de la siroter, il écoute la suite de l’histoire de son aïeule.

Les paysans ont, petit à petit, fait des observations leur permettant de sélectionner et de cultiver les variétés les plus résistantes et qui leur offraient les meilleurs rendements. Ton grand-père et moi choisissons aussi les variétés que nous cultivons en fonction de leur goût. Comme ces petites tomates jaunes que tu picores dès que  tu mets le pied dans le potager!

 

L’enfant sourit à sa Mamidouce au souvenir de sa belle récolte de l’an dernier. Comme elles étaient juteuses ces tomates! Tu vois ces graines que j’ai enterrées plus tôt? Dans quelques semaines elles auront produit des haricots bien craquants à se mettre sous la dent.

pexels-photomix-company-1002703.jpg

Puis les paysans ont redoublé de créativité pour créer des outils capables de défricher et de travailler le sol. La houe, la bêche, la pioche... Et la charrue aussi, pour tracer de longs sillons dans la terre afin d’y déposer des graines. Petit à petit, les cultivateurs se sont regroupés dans des petits villages pour pouvoir s’entraider. On dit d’ailleurs que c’est l’agriculture qui a véritablement favorisé la sédentarisation. Les anciens nomades, chasseurs-cueilleurs, préféraient maintenant rester au même endroit, du moins le temps de surveiller leurs récoltes, les entretenir, et moissonner le fruit de leur labeur. Les villages ont ainsi pu nourrir davantage de personnes. Ce qui était bienvenu étant donné l’augmentation de la population.

pexels-semenov-sergey-3930616.jpg

Les paysans ont aussi développé des techniques pour augmenter leur productivité. La technique du brûlis et l’attelage de puissants animaux pour tirer les charrues en sont des exemples. Les premiers villages ont été découverts à proximité de sources d’eau, là où la terre est fertile et plus facile à creuser. Pour arroser les cultures de façon régulière sans avoir transporter l’eau jusqu’à elles, les cultivateurs ont eu l’ingénieuse idée de creuser des petits canaux: c’était le
début de l'irrigation. Après le dîner nous pourrons aller voir des photos de ces techniques si tu veux.

Bien qu’elle soit relativement récente, c’est-à-dire moins de 5% de l’histoire totale de l’humanité, l’agriculture a révolutionné le monde. Aujourd'hui, la quasi-totalité des habitants de la Terre se nourrit essentiellement des produits de l'agriculture. Et les trois-quarts des humains vivent majoritairement de la consommation de céréales. L’agriculture permet aussi de faire pousser des plantes médicinales, décoratives, ainsi que des plantes utiles pour la confection d’objets. Certaines plantes sont même cultivées pour fournir de l’énergie.

Alors, elle était bonne cette limonade? demande la grand-mère en souriant. Vicky sort de sa rêverie, réalisant que son verre ne contient plus que des rondelles de citron. En courant les déposer dans le compost, il songe à tous les efforts qui ont été déployés pour lui permettre de s’offrir cette dégustation exotique. En retournant aux côtés de sa grand-mère, qui s'attelle au paillage, Vicky imagine le plan de son potager de rêve: un foisonnement de délicieuses plantes nourricières aux mille couleurs, parfums et saveurs !