Domestication D.png
Domestication_1Les éditions biscornus
00:00 / 07:02

DE GRANDES INNOVATIONS

LA DOMESTICATION
DES ANIMAUX

Le vent souffle dans les arbres. La truffe humide, Mukwa hume les fleurs sauvages. Il jette de petits regards derrière lui pour s’assurer que ses compagnons humains le suivent. L’enfant ramasse un petit bâton et, en prenant un grand élan, lui lance au loin.

Tout content, l’animal au pelage duveteux se précipite pour rattraper le bout de bois et le lui rapporte fièrement. La grand-maman regarde amusée ce petit manège entre les deux complices. Elle caresse doucement les cheveux de Vicky.

pexels-neale-lasalle-631477.jpg

Mon enfant, je vais te raconter une histoire…

C’est l’histoire de la domestication des animaux. Elle débute il y a 2 millions d’années, au Paléolithique inférieur, c’est-à-dire la première période de la Préhistoire. Des ossements de loup gris, le grand ancêtre de Mukwa, ont été retrouvés à côté d’ossements de nos ancêtres humains datant de cette époque. On croit qu’à l’origine, les loups et les humains ont fait équipe pour chasser de grandes proies. Et des théories suggèrent que c’est cette collaboration qui aurait fait évoluer le loup en chien domestique.

Vicky s’imagine comment les premiers liens entre l’humain et le loup se sont tissés. Dans sa tête, les images défilent… D’abord, un homme couvert de fourrures, au milieu de la toundra blanche, plongeant ses yeux dans le regard glacé du loup. Puis le dialogue muet qui s’installe
entre les deux. La capture. L’apprivoisement. La chasse en équipe. Puis, l’image de l’homme se réchauffant près du feu avec le loup couché à ses côtés. Les deux anciens rivaux partageant maintenant le gibier fumant de leur chasse commune.

pexels-taryn-elliott-4426358.jpg

Mukwa continue de mâchouiller ardemment son bout de bois en écoutant l’histoire de ses origines. L’enfant enfonce ses doigts dans l’épaisse fourrure du chien. Dans son esprit défilent les nombreuses races qu’il connaît. C’est fascinant d’imaginer qu’elles puissent toutes, aussi différentes soient-elles, provenir d’un ancêtre commun.

pexels-julia-volk-6118471.jpg

La voix de sa Mamidouce, qui poursuit le fil de son récit, le ramène à l’histoire. Au Mésolithique, l’âge d’or de la sédentarisation, il y a plus de 11 000 ans, l’humain a commencé à domestiquer d’autres animaux. Dans certains sites du Moyen-Orient on a retrouvé des traces d’aurochs, les ancêtres des boeufs, de même que des os de mouflons et de chèvres sauvages.

Au Néolithique, aussi appelé « l’âge de la pierre polie », on a trouvé une tombe qui renfermait les restes d'un homme et d'un chaton. Certains pensent que l'humain aurait domestiqué le chat pour chasser les souris de ses récoltes de blé. Tu te souviens du chat de notre voisine Simone qui chassait les petits mulots dans le potager?

pexels-kaboompics-com-5809.jpg

En domestiquant les animaux, les humains ont profondément modifié leur nature. Ils sont devenus plus dociles, plus affectueux, plus prévisibles et plus dépendants de l’humain. Je t’explique tout cela pour que tu puisses comprendre les relations que nous entretenons avec les animaux depuis des millénaires.

 

Sans eux, nous ne serions pas ce que nous sommes aujourd’hui. Nous leur devons tellement... Les animaux, qui ont été gardés en captivité par les premiers peuples, ont d’abord été une source de nourriture plus fiable et plus accessible que celle procurée par la chasse. En plus de la viande, l’élevage des vaches a apporté le lait. Et l’élevage des poules a facilité l’accès aux œufs.

pexels-pixabay-60561.jpg

Puis, les humains ont aussi exploité les animaux pour qu’ils les aident dans leurs travaux quotidiens tels que le labourage des champs, la construction d’habitations, le transport de matériaux lourds… Les animaux ont aussi facilité le déplacement des tribus. Les ânes, les mules, les chevaux et d’autres équidés ont permis aux humains de se déplacer plus vite. Tout cela a énormément amélioré le confort et la qualité de vie des êtres humains.

L’exploitation animale n’a pas empêché certaines personnes de s’attacher aux animaux qu’elles avaient apprivoisés. Des liens affectifs forts se sont tissés entre eux au fil du temps. Comme toi avec Mukwa. À l’écoute de son nom, le fidèle compagnon lève une oreille et délaisse son bâton pour lécher la main de l’enfant. Ce dernier le caresse chaleureusement et lui dépose un bec sur le museau.

Domestication.png
Domestication.png

Malheureusement, comme tu le sais, certains êtres humains ont aussi fait beaucoup de tort aux animaux. Ces dernières décennies, avec l’élevage industriel, il y a eu beaucoup d’abus dans l’exploitation animale. Et, plus l’humanité a essayé de dominer l’animal et son environnement, plus elle s’est éloignée de la nature.

 

Aujourd’hui, plusieurs cherchent à redéfinir nos liens avec
les animaux. La protection des espèces animales et la défense des droits des animaux constituent maintenant une préoccupation importante de nos sociétés.

pexels-michael-block-3225517.jpg

Les animaux domestiques nous accompagnent depuis la préhistoire. Peux-tu imaginer un monde où l'humain cohabite avec les animaux sans les dominer? Vicky sourit en se levant pour courir dans le champ avec Mukwa. Il s’imagine déjà en défenseur des droits des animaux!